Rugby : portrait de Pieter De Villiers

Un pied en France, l'autre en bout d'Afrique, un grand écart que Pieter de Villiers assume de toute sa sérénité et d'une puissance faite de muscles et d'intelligence.
Portrait de Pieter de Villiers

Tenir la mêlée du XV de France, sous le numéro 3 de droitier qui prend la charge des buffles d'en face, avant de préparer la mêlée des Springboks pour la dernière Coupe du Monde, voilà qui n'est pas banal.

Comme Morne du Plessis, ancien capitaine des Boks et manager des Champions du Monde 1995, du temps de Mandela, Pieter compte parmi ces descendants de Huguenots français qui ont choisi l'éloignement.
 
Sa fraternité avec Sylvain Marconnet,  faite de complémentarité sur le terrain et de connivence dans la vie, est légendaire au Stade Français et en équipe de France. Ils ont partagé le pain et le vin, jusqu'à tenir un restaurant ensemble. Pieter sait des vignes pour en posséder dans son village d'enfance, à l'intérieur de la Western Province.
 
Si les Boks auraient pu être sacrés « World Champions 20XV », force est de rappeler l'historique revers qu'ils ont subi en début de compétition contre le Japon qui laissa Pieter pantois. Comme un glissement de terrain qui emporte la maison du ballon. De quoi gamberger, pour en reconstruire une plus résistante. Ce que n'a pas manqué de réaliser notre gaillard qui, pour sa part, a défait les Blacks en demi finale du Mondial 1999 à Cardiff, (il a joué le dernier quart d'heure) et en quart, (là, pleinement), en 2007 à Cardiff. Souvenir, remember... 
 
« La première fois que j'ai construit une maison, c'était avec Gedimat à mes côtés. Et, je vous assure que ça été beaucoup plus facile que de caler une mêlée. D 'autant que les moments de convivialité, notamment les troisièmes mi-temps, entretenaient une amitié qui durent depuis dix ans. Je lève mon verre à Gedimat et à tous les copains qui sont autour! »
 
La sensibilité de Pieter s'exprime par la photo, avec l'œil d'un véritable reporter, je fais d'ailleurs partie de ceux qui apprécieraient qu'il expose les plus marquants de ses tirages. L'univers de Pieter de Villiers mérite d'être vu par la multitude. En France, pour découvrir son Afrique du Sud, en Afrique du Sud, pour découvrir sa France.

Articles associés