Installer un récupérateur d'eau - Vidéo

Utilisez vos surfaces de toiture pour récupérer les eaux de pluie ! Stockées dans une cuve, elles pourront être utilisées principalement pour l'arrosage, mais aussi pour le lavage des sols, les WC et le lave linge.

Une maison, une serre, voilà des surfaces de toitures dont nous allons récupérer les eaux de pluie !

Une pelle mécanique facilite le travail en creusant un trou dont les dimensions en largeur et longueur dépassent celle de la cuve d’au moins 50 cm. En profondeur, nous avons tenu compte du dôme et de la rehausse qui chapeauteront bientôt le réservoir. Profitez encore du godet de la pelle pour déverser 10 bons centimètres de terre sablonneuse sans cailloux : un fond de fouille aplani à la machine, ce que l’on vérifie à l’aide d’un niveau. Installer le réservoir dans le trou et contrôlez encore le niveau sur l’orifice supérieur. 

Insérez maintenant le joint d’étanchéité dans la gorge intérieure de l’orifice, aidez-vous d’un maillet en caoutchouc puis nappez le contour d’une graisse spéciale type vaseline : elle permet de mieux raccorder le dôme. Après avoir protégé l’entrée du réservoir, commencez à remblayer tout autour de la cuve, sur un bon tiers de la profondeur, toujours avec la terre la plus sablonneuse possible. Il faut stabiliser maintenant le réservoir en le remplissant d'un tiers avec de l’eau du robinet - comptez un bon mètre cube. 

Pendant que l’eau coule, creusez les diverses tranchées, à commencer par celle qui va ramener l’eau des toits de la maison. Retrouvez d’ailleurs l’écoulement des gouttières que vous sectionnez pour mieux vous y raccorder. Un réseau à déployer tube PVC par tube PVC soigneusement collés en prenant garde de conserver une pente descendante jusqu’à la cuve d’au moins 2%.

Passez à l'assemblage de la pompe électrique de cette cuve : enroulez autour de chaque filetage du ruban de téflon pour en assurer l’étanchéité - sur le raccord supérieur d’abord puis sur celui que vous vissez sur le clapet noir anti-retour. C’est de ce côté d’ailleurs que vous raccorderez le tuyau d’aspiration et sa crépine. Après avoir clipsé la poignée de la pompe, revenez au premier raccord pour y serrer le tuyau jaune de distribution avec un simple collier. En la retenant par un filin accroché à sa poignée, vous laisserez couler la pompe au fond de la cuve en l’excentrant un peu. 

Le câble d’alimentation électrique et le tuyau de distribution passent par un des trous du dôme et très vite il vous faut retailler le tuyau de distribution pour le raccorder à un tube PER au diamètre plus petit, ce qui vous permet de le protéger d’une gaine et surtout d’augmenter la pression de sortie. Ces trous du dôme seront occuper avec le tube d’arrivée d’eau, celui des toitures de la serre et de la maison. 

Il faut maintenant assembler le filtre : ce gros entonnoir rouge s’emmanche dans une colonne PVC terminée par un sabot anti-remous. Le kit est plongé dans l’eau tandis que les tubes de la tourelle sont raccordés et serrés par une manchette de fixation rapide. Il ne reste qu’à poser le panier dans l’entonnoir histoire de retenir résidus et feuilles. Nouveau joint à lèvres et vous pouvez poser la rehausse télescopique avec le couvercle qui restera apparent. En cas de forte pluie, le réservoir peut déborder, ou le filtre, ou les deux. Les deux tubes de trop plein sont rassemblés dans un même réseau et dirigés vers l’épandage : une zone enterrée où le tube se divise en 3 tuyaux savamment percés que l’on protège par du géotextile pour éviter qu’ils ne se bouchent.

De l’autre côté enterrez le tube de distribution d’eau et sa gaine direction la serre pour être raccordé à un robinet. Le câble électrique de la pompe est enfilé dans un fourreau aux normes, il rejoint sa prise dédiée qui bénéficie d’un disjoncteur et d’une protection différentielle 30 milliampères.

Bon à savoir : Une pompe ne doit jamais démarrer à vide, alors avant de l’immerger, remplissez-là d’eau.

Télécharger la fiche technique

 

Toutes les vidéos : Eco-énergie & Recyclage



Sommaire Vidéos Conseils