• Accueil
  • Le dallage sur terre-plein

C’est une des solutions économiques pour qu’une maison s’adapte à son terrain. Une dalle en béton est coulée afin de créer une surface lisse qui permette aux revêtements de sol et aux cloisons de l’habitat d’être posés. C’est une partie technique de la construction et donc représente des risques importants de sinistralité. Voilà pourquoi nous vous recommandons vivement d’effectuer une mise en œuvre conforme au DTU 13.3* qui concerne tous les dallages à usage industriel, commercial ou de maison individuelle. Désormais, l’épaisseur du dallage ne doit pas être inférieure à 120 mm (contre 80 mm auparavant) et il doit intégrer un treillis soudé de type ST25C au lieu d’un TS de type ST10.

*Ce troisième type est consigné dans la troisième partie du DTU 133, sous la référence NF P11-213-3.

DEUX SOLUTIONS DE DALLAGE SUR TERRE-PLEIN EXISTENT : QUEL CHOIX ?

  1. Les murs de la façade de la construction sont liés à la dalle
  2. Les murs sont désolidarisés de la dalle.

Le choix entre ces deux options dépend en partie de la consistance du sol, de l’importance de l’élévation du bâtiment et des risques de tassement du terrain en général. Opter pour des murs désolidarisés diminue ces dangers d’affaissement.

Le dallage sur terre-plein intègre également les couches nécessaires à l’isolation thermique ou à la protection contre l’humidité. Son épaisseur est de 12 cm.

SOLUTION N°1 LES MURS LIÉS \ EN SOUS FACE

Cas le plus souvent employé pour une maison individuelle à rez-de-chaussée et combles aménagés. Le dallage participe donc à la transmission de toutes les charges sur le sol, y compris celles des murs de façades et de refends. Cette conception expose à des tassements différents sous les murs et sous la dalle.
En effet les charges transmises par la dalle sont très faibles, tandis que sous les murs de façades les pressions transmises au sol peuvent être beaucoup plus importantes. Le sol tassera donc davantage sous les murs. Si la dalle n’est pas convenablement armée, elle peut casser ou se fissurer.

Cliquez sur l'image pour zoomer


SOLUTION N°2 LES MURS DÉSOLIDARISÉS \ EN SOUS-FACE ET PÉRIPHÉRIE

Le dallage est désolidarisé des façades et des refends lourds qui reposent sur des fondations indépendantes. Dans ce cas, les murs reposent entièrement sur le remblai. Cette disposition est plus couramment employée pour des constructions de 2 niveaux ou plus, car elle diminue les risques de tassements différentiels. On voit ainsi l'intérêt de connaître au mieux l'aptitude au tassement du sol où l'on veut construire, sa compressibilité. De plus, cette compressibilité est largement influencée par la teneur en eau du terrain et ses variations.

Cliquez sur l'image pour zoomer

Performance énergétique : les éléments de structure